BOXER CLUB DE FRANCE

 

Association Loi 1901 fondée en 1922 - Siège social : 45 rue d’Isly – 59100 Roubaix

La seule agréée par le Ministère de l’Agriculture, le 9 août 1974

Pour assurer le promotion et l’amélioration de la race Boxer en France

Non reconnue par la Société Centrale Canine

 

 

 

 

         Chers Amis du Boxer,

 

        Comme je vous l’avais annoncé dans la revue « Les Cahiers du Boxer » n° 171, la Cour de Cassation n’a pas retenu notre demande de réintégration au sein de la                    

 

        Cynophilie française

.

        Pour le Boxer Club de France, c’est une décision très dure qui nous frappe de plein fouet en nous interdisant, de fait, toute manifestation canine officielle ainsi que

   

        la validation de nos tests de caractère et des dépistages de dysplasie et de cardiopathie.

 

       A la suite de la décision de la Cour de Cassation, nombre d’adhérents m’ont fait part de leur volonté de ne plus acquitter de redevance et de quitter le BCF,  je

 

       comprends parfaitement cette démarche, et je la respecte.

 

       Cela entraîne bien, sûr, pour notre club un réaménagement de son fonctionnement, à savoir :

 

        ° la suspension de la diffusion de notre revue pour une durée indéterminée, compte tenu des nombreuses contraintes liées à toutes publications.

 

        ° la non perception de la cotisation annuelle de 2016, du fait de la non diffusion de la revue.

 

        ° le remboursement ou le retour des titres de paiement des adhérents ayant déjà réglé la cotisation 2016.

 

 

        Par contre, le site Internet du club restera toujours actif, et y figurera toutes les informations importantes concernant notre Boxer et celles de la cynophilie en général.

       

        J’espère que cette situation ne sera que temporaire, et que nous pourrons bientôt, tous ensemble, reprendre toutes nos activités.

 

        En attendant, je vous remercie de votre fidélité pour avoir soutenu votre club dans ces moments difficiles.

 

 

              Bien cordialement.

 

Fait à Roubaix le 09/02/2016

 

Max GREGOIRE

Président du Boxer Club de France

            

 

         4ème Trimestre 2015     

 

 

 

 

 

                    A vous tous, ami(e)s du Boxer

 

 

                     Eh oui, aussi incroyable que cela puisse paraître, la Cour de Cassation dans ses attendus du 12 novembre 2015 a estimé ne pas devoir

                     donner une suite favorable à notre demande de ré affiliation, malgré les nombreux arguments irréfutables que le BCF a fourni pour étayer

                     sa légitime défense.

 

                     Ainsi, la Cour de Cassation confirme notre désaffiliation, malgré une annulation, par le Tribunal de Grande Instance de Bobigny, le 15/12/2011

                     confirmée dans toutes ses dispositions par la Cour d'Appel de Paris, des décisions de le commissions des litiges de la SCC qui maintenait

                     la qualité d'adhérents aux membres exclus du BCF, pourtant, toute annulation par un juge a un effet rétroactif, car ce qui est nul est censé

                     n'avoir jamais existé (quod nullum est nullum effectum producit), (par ex : Civ.3, 2 octobre 2002, n° 01-02.924).

                     C'est un jugement totalement incompréhensible et ahurissant, à moins qu'il s'agisse d'un déni de justice...

 

 

                     Et que penser de la Société Centrale Canine qui mandate Mr Kafka pour qu'il contacte les membres du BCF afin d'essayer de savoir combien

                     d'argent est disponible dans ses caisses. Tout cela n'est pas bien clair !

                     Quel est le but, non avoué, d'une telle démarche ?

 

                     Mais que Mr Kafka , qui n'a d'ailleurs rien su de nos disponibilités, rassure la SCC et se rassure lui-même, les finances du Boxer Club de France

                     se portent bien grâce à une gestion rigoureuse. Ainsi le BCF pourra continuer à promouvoir la race Boxer comme il l'a toujours fait depuis sa
                     création en 1922.
                     Avec la fin d'année vient le temps des cotisations pour 2016, c'est pourquoi je vous demande de ne pas oublier de régler celle-ci dans les meilleurs
                     délais. Je vous en remercie par avance.

                     En vous souhaitant de bonnes fêtes, je vous présente mes meilleurs voeux pour l'année qui arrive.

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                        

 

                                                                                                                                                                                                         Max Grégoire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                    3ème Trimestre 2015                  BOXER OU LA PASSION D'UNE VIE
                   

                   Il fut un temps, pas si lointain,
                   Où mon ignorance du monde canin
                   Me laissait entrevoir le Boxer
                  Comme un monstre patibulaire,
                  Une montagne de muscle au faciès de catcheur
                  Un colosse terrifiant, et qui plus est baveur....

                  Et le hasard a fait qu'un jour
                  Une petite boule de poils et d'amour
                  Est entrée à la maison
                  Nécessitant affection et beaucoup d'attentio,
                  De l'affection pour le laisser s'épanouir
!

                 Ensemble, nous voilà partis,
                 Sur la grande route qu'est la vie,
                 Les mois aidant à se découvrir
                 Dans les pleurs et surtout les rires,
                Car le Boxer a cette formidable faculté
                De vous aider à tout oublier.

                Avec son bout de queue remuant sans cesse
                Et ces dizaines de kilos de tendresse,
                Son oeil rond, espressif et fier,
                Il fait toujourd tout pour me plaire
                Boudeur, joyeux, obeissant et insoumis,
               Tout à la fois est mon fidèle Ami.

               Les années ont maintenant passé
               Aux côtés de mon preux chevalier,
               La famille s'est agrandie...
              Quand cela sera-t-il fini ?
              La seule chose que je peux vous dire,
              C'est que le Boxer, de ma vie, n'est pas  prêt de sortir !

              Car il est devenu ma raison, ma passion,
              M' a fait connaître terrains de travail et d'expositions,
              Mais surtout fait comprendre
              Qu'au centuple, ce qu'il reçoit il est prêt à le rendre,
              Ceci est mon histoire... et celle de beaucoup de propriétaires
              De ce chien merveilleux qu'est le boxer.

              


           
Archives du BCF cahier 112 (Auteur inconnu)
            <<  Un bien bel hommage à notre chien, qui vaut
               largement le mot du président >>


            MAX GREGOIRE





 





                    2ème Trimestre 2015
               
               

                  
  Que d'excitation autour de la couleur foncée de nos boxers bringés ! Que n'entend-t-on pas autour des rings d'exposition, en France où
                    l'étranger ou de lire sur certains blogs des inepties les plus sottes les unes que les autres sur ce sujet mis à lamode par un ou deux
                    quidams, imbus de leur personnequi racontent en autre, qu'il ne faudrait plus les confimer et les rétrograder de deux qualificatifs en
                    exposition. Une telle injustice qui serait faite à un seul bringé serait une menace faite à tous et à toute la race.

                    Et quand ces propos sont tenus par un juge ou un responsable dit cynophile, il y a bien lieu d'être inquiet pour le devenir de nos boxers.
                    Ces prétendus initiés feraient mieux, pour s'occuper, de vérifier si les fonds de leur culottes sont bien propres... Et de consulter le
                    Professeur Denis qui leur précisera une fois de plus, qu'à sa connaissance : << il n'existe aucun test génétique moléculaire permettant
                    de différencier une robe noire d'une robe entièrement bringée, et d'ajouter qu'un simple examen extérieur ne permettra pas, à quiconque
                    de faire la différence>>, à moins d'être un illuminé de première. Alors, au nom de quoi et surtout pour  quel intérêt majeur faudrait-il bannir
                    cette couleur et ne pas respecter le standard, à moins encore une fois, que cesoit le fait du <<Prince>>!!!

                    Pauvre bringé, voudrez-t-on ton éradication au nom d'une robe foncée, de mémoire de poisson rouge, on n'avait pas constaté une telle
                    bêtise depuis le création de la race.


                MAX GREGOIRE


               

 

 

                    
 

 

 

 

                  1er Trimestre 2015

 

                 

 

                   MERCI,

 

 

                  C'est le premier mot que je veux adresser à chaque adhérent du Boxer Club de France pour la confiance faite à celui-ci en lui renouvelant

                  Votre cotisation pour l'année en cours, bien souvent accompagnée d'un petit mot d'encouragement ou de suggestion. Cela fait toujours

                  plaisir et si besoin est ranime la motivation de faire encore mieux.

 

           

                 Et merci aussi à ceux que nous attendons encore pour continuer avec eux la promotion de notre belle race afin qu'elle soit toujours mise à l'honneur.

 

 

                   Les fêtes de Pâques approchent et je ne peux que vous les souhaiter bonnes à vos enfants et petit-enfants et, attention pas trop de chocolat pour eux

                   Et absolument à proscrire pour les chiens (risque de troubles alimentaires).

                   N'oubliez pas aussi que cette revue est la v^tre et que vous pouvez participer à sa réalisation afin de l'améliorer et de l'agrémenter d'articles de presse,
                   De photos, d'nedoctes, de faits divers, de dessins d'enfants etc... ou toutes choses intéressant notre cher Boxer.


                   ATTENTION :

                   C
ette revue n°138 est la dernière adressée aux adhérents ayant cotisé en 2014, et non à jour de cotisation 2015. pour recevoir les numéros suivants il
                   Sera
nécessaire d'être à jour de la cotisation 2015.


                   Max GREGOIRE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                     4 èmeTtrimestre 2014

 

 

 

                        A vous tous, amis du boxer

 

                        L’ensemble du Comité du BCF vous adresse ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui nous l’espérons

                        Bien sincèrement, permettra au BCF de retrouver bientôt sa place et son entière sérénité au sein de la cynophilie

                        Française.

 

 

                        Tout en découvrant au fil des pages de votre revue spécialement conçue pour vous, n’oubliez pas de nous transmettre

                         Vos observations, vos idées, vos astuces faites en qualité d’adhérents, d’utilisateurs ou d’exposants pour  que

                        Notre boxer puisse se comporter toujours plus dignement, tant sur un ring d’exposition, sur un terrain ou plus

                        Simplement dans la vie courante.

 

 

                        N’oubliez pas aussi que votre Club, pour qu’il puisse fonctionner normalement, a besoin de votre soutien financier.

                        C’est pourquoi je vous demande de ne pas oublier le règlement de votre cotisation dans les meilleurs délais. Je vous

                        Remercie par avance de votre diligence.

 

 

                        Il ne reste plus qu’à vous souhaiter de merveilleuses fêtes en compagnie de vos toutous.

 

 

 

 

 

 

                    3 ème Trimestre 2014

 

 

                   Dans la revue Contact de 2013-2, Daniel SCHWARTZ, Vice6Président de la Société Centrale Canine, a écrit :

                        «  Je souhaiterais à nouveau insister sur un point qui doit provoquer quelque réflexion : le nombre de litiges au sein

                        Des diverses Associations, liés souvent à des problèmes de personnes causés par une relative incapacité à vivre

                        Ensemble, une intolérance et un individualisme qui ne sont peut-être que le reflet de notre société actuelle….

                        Je ne peux que conseiller davantage de tempérance, de dialogue, de respect des dirigeants et à certains dirigeants

                        Une conception un peu plus démocratique et statutaire de leur fonction…. Le traitement de ces nombreux dossiers

                        De litiges (qui souvent se terminent désormais au tribunal…) usent les responsables de la Cynophilie et ce à tous

                        Les niveaux… Beaucoup trop de temps et d’énergie dépensés pour traiter des affaires qui n’en valent pas toujours

                        La peine… »

 

                        Et voilà les bien belles paroles d’un haut responsable de la Cynophilie Française, pour critiquer les dirigeants des

                        Associations de race quant à leur fonctionnement et à les accabler de tous les maux du monde canin. Mais

                        Quand on voit comment La Société Centrale Canine gère ses propres problèmes, et le nombre de procès perdus

                        Devant les tribunaux, on ne peut que se poser la question de savoir si l’intolérance et l’individualisme de celle-ci

                        Ne sont pas le réel reflet de son propre fonctionnement. Dans ces conditions, on ne peut que lui retourner les propos

                        De son Vice-président, pour mise en application.

 

                        Quant aux respect dû aux dirigeants des Associations de race par l’organisme de tutelle, il est certain qu’une conception

                        Un peu plus démocratique et statutaire de presque tous les responsables de la SCC serait très appréciée et éviterait de

                        Nombreux litiges. Ainsi la disponibilité des intervenants associatifs, véritables acteurs de la vraie cynophilie pourrait enfin

                        S’exercer pleinement dans la sérénité.

 

                        Nous sommes très bientôt au terme de cette année 2014 qui aura vu en particulier, pour la seconde fois, une reconnaissance

                        De nos droits par les tribunaux. Pour autant ceux-ci n’accèdent pas à notre demande de revenir au sein de la cynophilie officielle.

                        C’est pourquoi conscient et sûr de notre bonne foi, nous avons engagé un recours auprès de la cour de cassation et d’espérer

                        Une juste et pleine reconnaissance.

 

                        Max GREGOIRE

 

 

 

 

                 2 ème Trimestre 2014

                  

 

 

                   Retirée depuis quelques mois dans une maison de retraite près de chez elle, Antoinette Alonso-Cherel nous a quitté

                        Très attachée à tout ce qui concernait le boxer, l’érudition  de cette cynophile avertie était très appréciée de tous les

                        « fans » de la race. Au travers ses recherches, tant en Europe que dans le monde entier, sur l’origine et l’amélioration

                        Du boxer, Antoinette a bien voulu faire profiter Le Boxer Club de France de toute sa documentation abondante et inédite

                        Et nous l’en remercions. Elle restera, et encore, pour longtemps une référence pour de nombreux cynophiles boxer.

 

                        En ce qui concerne notre affaire contre la SCC, la Cour d’Appel de Paris dans son arrêt du 04 juin 2014, ne donne

                        Pas une suite favorable à notre demande de réafiliation malgré une annulation des décisions de la Commission de Litiges

                        De la SCC, en notre faveur. Ainsi nous en revenons toujours à la même aberration, comment admettre la suppression

                        D’une cause en en conservant les effets… Affaire à suivre évidemment !

 

                        Dans quelques jours les vacances seront d’actualité pour tous. Je vous les souhaite longues et ensoleillées, en attendant

                        De vous retrouver à la rentrée, en pleine forme !

 

 

 

                   1er Trimestre 2014

 

 

                  Merci a vous tous qui avez exprimé vos meilleurs vœux au Boxer Club de France afin qu’il puisse continuer d’exister

                     Pour promouvoir notre belle race.

 

                     Merci aussi aux nombreux Boxer Clubs étrangers qui continuent à nous apporter leur soutien et qui regrettent notre

                     Eviction faite par la SCC, au profit d’un autre « club » d’autant plus qu’il n’est même pas sûr que les élections de

                     Mars lui apporte toute la légitimité, la sérénité et la compétence nécessaire pour gérer l’élevage !

 

                     Déjà des voix s’élèvent contre ces élections et ce « changement de comité », mais finalement… Ce sont toujours les

                     Mêmes qui reviennent avec le même refrain…

 

                     Toutes nos félicitations à Rolan Engler qui décroche avec Titan le titre de Vice Champoin de France de Pistage pour

                      Pour l’année 2014.

                     Nous aurions aimé voir à cette épreuve de Travail d’autres boxers… Mais les maîtres n’avaient sûrement pas été

                     Motivés par la commission dite d’utilisation de l’AFB.

 

                     Après de nombreux reports et sans compter les détails de procédure, le dossier concernant notre désaffiliation va

                     Enfin être examiné par la Cour d’Appel de Paris, le 4 avril 2014. Restons confiant dans le jugement du tribunal,

                     Notre Boxer le vaut bien !

 

 

                   

 

 

 

 

                    4ème  Trimestre 2013

 

Cher(e) ami(e),

 

De toute évidence, l’annulation du Championnat du Monde de Travail ATIBOX, par l’AFB, évoquée dans les Cahiers du Boxer n° 162,

 est grave pour l’image de la cynophilie française.

 

Tout le monde semble en être bien conscient, du simple adhérent curieux, à l’utilisateur méprisé ou au simple cynophile, que les raisons

 Évoquées pour annuler ce Championnat sont loin d’être justifiées…

 

Une fois de plus, histoire de ne pas à prendre les problèmes à bras-le-corps, l’AFB se drape dans sa prétendue dignité et assène, en substance

                    Que « ceux qui ne sont pas contents pourrons exprimer leur désaccord lors des élections », le 22 mars 2014.

                    Seule l’AFB ne semble pas vraiment prendre la mesure de la situation, en adoptant une stratégie de communication pour le moins discutable.

 

        Et que penser de la démission du secrétaire du comité et de celle du responsable à l’utilisation, qui lui reste bien au sein de ce même comité…

                    Circulez, il n’y a rien à voir, rien à comprendre !

 

       A l’occasion du Nouvel An, j’adresse à tous les membres du Boxer Club de France et à leurs familles mes plus sincères vœux de santé,

       de bonheur et de prospérité pour l’année 2014.

 

      Je souhaite qu’ils aient également toute satisfaction de leurs compagnons Boxer et que ces derniers n’aient pas trop à se plaindre

      Du comportement de leurs maîtres.

 

      Les Cahiers du Boxer, c’est enfin, je le souhaite, le rendez-vous que vous ne voudrez plus jamais manquer.

 

      Alors bonne lecture et à bientôt.

 

      Max Grégoire

 

 

 

 

 

 

 

 

             3ème  Trimestre 2013

          

 

         Cher(e) ami(e)

 

 

 

          Voilà… Les vacances sont terminées, les grosses chaleurs sont passées et l’été a tiré sa révérence pour faire place à la rentrée. Chacun

          D’entre-nous a retrouvé ses occupations habituelles et nos Boxers vont pouvoir reprendre maintenant leurs séances d’éducation et

          D’entraînement, alors, bonne rentrée à vous tous.

 

          Aujourd’hui, le bilan de l’utilisation et de l’élevage en France est catastrophique et son développement en très nette régression, suite à

          Une situation conflictuelle et structurelle de l’AFB*.

 

          Je n’en voudrais pour preuve que l’annulation scandaleuse du Championnat du Monde de travail ATIBOX 2013 que ce « club » devait

          Organiser, méprisant ainsi tous les utilisateurs de boxer par un comportement irrespectueux.

 

          Heureusement  pour ceux-ci, l’Italie a pris le relais au pied levé tout en dénonçant l’irresponsabilité et l’incompétence de l’AFB, pour

          Avoir supprimé un évènement aussi important. Un véritable camouflet pour la France, mais un grand bravo aux italiens.

 

         Honte aux dirigeants de ce « club » qui sont dans l’incapacité totale de gérer la race Boxer en France et qui pour toute défense se fendent

         D’un communiqué disant que ceux qui ne sont pas contents pourront exprimer leur désaccord lors des élections de 2014.

 

         Pourquoi attendre 2014, alors que ce comité de fantoches peut démissionner de suite afin de provoquer des élections anticipées…

         Mais cela est une autre histoire.

 

                                                                      

                                                                        Et maintenant, que vont-ils faire ?

 

 

 

 

 

        * A ce sujet, relire dans les revues du BCF n° 136/150/154/157, le mot du président.

 

 

            Max GREGOIRE

            Président du BCF

 

 

 

 

 

 

 

 

             2ème  Trimestre 2013

 

 

           Cher (e) ami (e)

 

           Comme chacun d’entre nous a pu s’en apercevoir, notre site a été odieusement piraté dans la seconde moitié du mois de mars avec

           La mention que celui-ci était dangereux à consulter car il pouvait endommager l’ordinateur qui y serait connecter.

 

           L’intervention d’un professionnel de l’informatique a permit de nous faire constater, que de nombreuses données avaient « migrées »

           Vers un autre hébergement…. Nous ne le nommerons pas pour le moment, mais que tout le monde le sache qu’il a été clairement

           Identifié ainsi que son pirate. Quand toutes les investigations seront terminées, le BCF prendra toutes les mesures qu’il jugera nécessaires.

 

           Nul doute que cela va gamberger sec dans le Q.G. des concurrents tant il est vrai que je déteste le mensonge et la déloyauté, surtout

           Quand ils sont mis au service de l’incompétence.

 

           Je tiens aussi à dire que ce professionnel, qui désire garder l’anonymat, nous a fait l’amitié d’une prestation bénévole. Qu’il en soit

           Chaleureusement remercié  au nom de tous.

 

           Remerciements aussi à tous les adhérents, qui ont renouvelé leurs cotisations pour cette année permettant ainsi à notre club de continuer

           A défendre notre belle race.

 

           L’année 2013 verra-t-elle la conclusion de notre plainte contre la SCC ? En tout cas notre dossier a été déposé par notre conseil à la cour

           D’Appel de Paris. Je vous tiendrais informé du déroulement de cette affaire dès que possible.

          

           Et bientôt nos enfants pourront chanter « l’école est finie », avec eux, nous pourrons prendre des vacances bien méritées, que je vous

           Souhaite dès à présent réussies. N’oubliez pas pour autant vos Boxers…..

 

 

           Max Grégoire

           

            

 

 

         1er  Trimestre 2013

 

         Et Voilà, l’hiver s’en est allé avec sa cohorte de désagréments : froid, gel, neige… et c’ est tant mieux.

 

         Aujourd’hui, le printemps pointe timidement son nez pour nous proposer plein de bonnes choses agréables, à commencer par les petites

         Vacances de Pâques… En attendant les grandes !

 

         La trésorerie de notre club se porte bien et les cotisations pour l’année 2013 sont dans l’ensemble bien reconduites, même si quelques

         Retardataires jouent les prolongations… Ce qui ne facilite pas l’établissement des prévisions du budget.

         J’ose espérer que la conjoncture financière actuelle n’est pas un frein au soutien des actions de votre club, pour la défense de notre race.

         Votre revue, les Cahiers du Boxer, est avec votre site internet le moyen de communication et d’information que nous essayons d’alimenter                                                                                                       

         Au mieux pour la satisfaction de tous.

 

         La revue est l’aboutissement d’un travail d’équipe, chacun y consacre beaucoup de temps, alors …. Pardonnez-nous nos inévitables fautes de

         Frappe et nos petites erreurs.  N’oubliez pas également de nous transmettre toutes les informations concernant le monde canin et en

         Particulier celui du Boxer.

 

         Et Prenez bonne note que le courrier des lecteurs attend toujours avec beaucoup d’impatience vos remarques, vos questionnements, vos

         Photos et vos anecdotes. A vos plumes !

 

         Je vous souhaite un excellent printemps.

 

        

        Carnet noir

 

        C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de notre ami et juge spécial boxer, Hubert Schmitt, survenu

 

                                                                                       Subitement le 15 Février 2013  

 

            Le Boxer Club tient à lui porter un vibrant hommage, et présente à sa faille et ses proches, ses plus sincères condoléances.

 

 

 

 

 

 

          4ème Trimestre 2012

 

 

 

                                              

Profitant de Noël à l’aube d’une nouvelle année, je vous souhaite à tous, santé, bonheur et prospérité.

 

 

Et permettez-moi de commencer votre revue par une très belle photo d’un enfant avec un boxer

Partageant ensemble un doux moment de quiétude et de confiance réciproque.

 

Chers amis, je vous présente tous mes meilleurs vœux, à ceux qui vous sont chers et à tous nos Boxers

Qui nous réunissent au sein de notre grande famille qu’ .est le Boxer Club de France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          3ème Trimestre 2012

 

 

 

 

Chers lecteurs,

 

 

J’espère que vous avez passé d’excellentes vacances en compagnie de vos boxers et que ceux-ci n’ont pas trop souffert de la canicule, là où elle était présente.

 

Je vous rappelle qu’une rubrique « courriers des lecteurs » est ouverte et destinée à recueillir toutes vos questions et à y répondre, comme il est répondu à toutes celles qui parviennent sur notre boite mail. Cette rubrique est malheureusement absente, pour le moment, de votre revue, car actuellement il n’y a aucune demande spécifique.

Sans doute, les blogs canins, sur le réseau internet, sont plus propices aux échanges concernant le BCF, et cela sans que celui-ci puisse y donner son avis. C’est bien sûr plus pratique pour que chacun, à sa manière, puisse y affirmer sa vérité et non la vérité.

Une petite restriction cependant ; en aucun cas il n’est répondu à des courriers fantaisistes ou non authentifié.

 

Je remercie tous ceux et celles qui adressent leurs compliments et leurs encouragements pour la revue du Club, aux bénévoles qui ne comptent pas leur temps pour donner toute satisfaction aux lecteurs. J’espère que la 158 répondra une fois de plus à vos attentes.

 

Notre action pour que notre reconnaissance au sein de la cynophilie soit effective est toujours d’actualité, même si des échos négatifs parviennent, épisodiquement, à nos oreilles.

 

Bien amicalement.

 

 

                                                                   

 

 

2ème Trimestre 2012

 

 

 

La France accueillait les 26 et 27 mai 2012 dans le magnifique cadre du parc St Cyr de Poitiers, l’exposition de l’Association Technique Internationale du Boxer (ATIBOX), association fondée, faut-il le rappeler par le Boxer Club de France en 1950 à Strasbourg.

Pour cette exposition, plus de 840 boxers étaient engagés dans toutes les classes, dont 340 français, 138 italiens, 132 espagnols et seulement 42 allemands. Si les chiens français ont brillé par leur nombre, près de 40% des inscrits, il n’en a pas été de même pour les classements et encore moins pour les podiums. On peut consulter les résultats complets qui figurent sur le site Atibox-2012.fr.

 

Mais, que n’a-t-on pas entendu ou lu sur cette exposition ? Des critiques (panneaux d’affichage cra-cra, pas un mot de remerciements pour les bénévoles, un seul et unique WC, pas un mot du président etc…) mais aussi quelques éloges (rings de belles tailles, organisation présente, emplacements de camping et parking pour tous, des buvettes, quelques places ombragées etc…). Certes, des points négatifs on peut en trouver partout, mais il faut aussi reconnaître ce qu’il y a de bien.

 

Mais à mes yeux, ce n’est pas tout cela qui m’interpelle profondément mais bien plus la qualité et l’homogénéité de notre cheptel, en très nette baisse depuis cinq ou six ans, mais aussi une baisse des naissances depuis 2008.

Comment en est-on arrivé là ? Question que l’on peut légitimement se poser au vu de ces résultats pour le moins désastreux pour les Français.

.

Pour mener à bien de bonnes et saines portées, il faut que l’éleveur soit pointu dans ses recherches pour les saillies qu’il mettra en œuvre, et il ne le sera jamais assez pour affirmer sa compétence. Mais faut-il encore que le club de race lui en donne les moyens, par exemple un livre d’élevage tel que le BCF l’éditait annuellement. On peut d’ailleurs lire dans Les Cahiers du Boxer n° 83, sous la plume du président de l’époque que le Livre d’élevage est : « un ouvrage important, plein d’informations, fruit d’un énorme travail de la Commission d’élevage, outil indispensable pour un élevage digne de ce nom ».

 

Que reste-t-il de tout cela depuis la mise en place d’un « comité nouveau » ? Rien !

Les avantages tirés d’une nomination au comité, ou mieux du bureau, sont multiples, variés, souvent minables, mais très convoités. Et quand le ver est dans le fruit, que le comité est devenu un comité de coquins, le club se détériore peu à peu mais sûrement, et sa politique d’élevage, quand il y en a une, aussi.

Il ne vient pas un instant à la pensée de ce « comité nouveau » que sa philosophie du « verboten » n’a guère de chance de favoriser une cohésion de ses membres, dans le seul but d’assumer la promotion de notre Boxer.

 

Bonnes vacances à tous.

 

 

 

 

                                                                            

 

 

 

 

 

1er Trimestre 2012

 

 

Notre plainte contre la SCC a été évoquée au TGI de Bobigny le 8 septembre 2011. Dans ses attendus, le tribunal annule les décisions de la commission des litiges de la SCC concernant mesdames Schaffner, Basset ainsi que messieurs Pras, Kieffer, Kafka, Aubertin et Melayers.

 

Ces personnes sont donc exclues du BCF et la SCC est condamnée  aux entiers dépens dans cette affaire.

Cependant, ce jugement n’est pas entièrement satisfaisant pour notre Club car le tribunal nous déboute de notre demande d’annuler la décision de désaffiliation prise par la SCC le 24 octobre 2006.

 

 

En date du 30 janvier 2012, par LR/AR, j’ai demandé au Président de la SCC d’examiner une demande de reconnaissance officielle du BCF, demande légitime en regard de la Loi n°2011-525 du 17 mai 2011 article 33 et de la Charte Européenne article 12, concernant la pluralité des clubs de race. A ce jour, pas de réponse, c’est pourquoi le 8 mars 2012 j’ai reformulé notre requête.

 

Objectivement je ne pense pas que la SCC nous répondra, préférant comme à son habitude, pratiquer la politique de l’autruche ou d’invoquer des motifs futiles, lorsque quelque chose la dérange. Pour s’en convaincre, il suffira de lire, en page 34 de la revue, le communiqué de l’ADDIAPC

.

N’oublions pas quand même que la SCC, jusqu’à ce jour, est une association reconnue d’utilité publique et agréée par le Ministère de l’Agriculture et qu’à ce titre elle a le devoir et l’obligation de nous apporter une réponse.

 

Pour autant, nous ne baisserons pas les bras et nous nous réservons le droit de continuer notre action pour la défense de notre Club et de notre boxer.

 

Sur un ton plus plaisant je vous souhaite, à tous, de bonnes fêtes de Pâques et d’entendre toutes les cloches et les bourdons sonner joyeusement pour notre Club et nos boxers

 

 

  Max Grégoire

 

 

 

                                                         

                                                         

 

 

 

 

4èmeTrimestre 2011

 

 

Dans la précédente revue je vous faisais part des nombreuses « difficultés » que rencontrait le club dit « de race ».

 

Aujourd’hui, le ras-le-bol, l’exaspération et les vives réactions des exposants Boxer devant la non responsabilité des dirigeants de ce club, face à de graves dysfonctionnements, à fait que celui-ci a été mis dans l’obligation de réagir rapidement et d’une façon brutale… pour se donner bonne conscience et essayer de ne pas perdre son semblant de crédibilité.

 

Nul ne doute que des têtes tomberont bientôt pour essayer de calmer l’exaspération publique ; ainsi l’honneur de ces dirigeants sera peut être préservé, et ils pourront continuer, sans soucis, à ne rien entendre, ne rien voir et ne rien dire, un laxisme qui coûtera très cher… à nos Boxers.

Ce club dont la gestion est celle d’une coterie œuvrant en totale autarcie, favorise surement un petit nombre d’éleveurs, contre peut être quelques faveurs ou avantages…, là encore, allez donc savoir.

 

Pourtant quand un arbre est malade, il ne suffit pas de couper ses branches pourries pour essayer de le guérir, mais bien de couper l’arbre lui-même pour éradiquer le problème… Ne peut-on appliquer cette même méthode en cynophilie pour un club canin qui montre, ouvertement, son incompétence à gérer correctement la race ?

 

Je tiens à rappeler que le Boxer Club de France, toujours présent et à votre service, est à l’origine de toutes les expositions spécifiques Boxer dont l’ATIBOX, des protocoles de santé de dysplasie et de sténoses aortiques, des tests de sélection de caractère, de conférences vétérinaires, de baby show,  et la liste de ses activités est loin d’être close.

Même s’il a été abondamment mal copié, le BCF est et restera la référence du monde Boxer en France et à l’étranger, car animé par des personnes compétentes et doté d’un programme informatique performant, permettant un enregistrement instantané et sans faille de toutes les données, avec intercommunication entre elles. Qui peut dire mieux ?

Notre plainte contre la SCC a été évoquée au TGI de Bobigny le 8 septembre 2011. A ce jour, le dossier est toujours en délibéré. Rapidité de notre système judiciaire !!!

 

Avec la fin d’année arrive son lot de cadeaux, de bons vœux et j’espère avec vous que 2012 sera un bon cru pour tous. N’oubliez pas pour autant de continuer à soutenir votre club, en réglant votre cotisation dès que possible.

 

Je vous souhaite un joyeux Noël et une bonne nouvelle année.

 

Max Grégoire

 

 

 

 

 

                                                              

                                                          

 

 

 

 

 

3ème Trimestre 201

 

 

Chers amis,

On se retrouve enfin et j’espère que vous avez passé un excellent été, même si pour beaucoup d’entre vous la météo n’a pas été très clémente.

Notre plainte contre la SCC a été examinée par le TGI de Bobigny le 8 septembre 2011. A ce jour, les attendus du jugement ne sont pas encore publiés. Je ne manquerais pas, dès qu’ils seront disponibles, de vous informer du contenu.

Je dois vous dire maintenant, que depuis quelque temps, je reçois moult coups de téléphone d’exposants qui présentent leurs chiens, surtout dans des RE et, qui sont pour le moins surpris des piètres résultats obtenus par leurs boxers… Je peux dire à ces personnes qu’elles peuvent se « consoler » en se disant que certaines expositions françaises sont de véritables farces, même et surtout, quand il y a des titres en jeu et, que le choix de certains juges est largement pipé lorsque ceux-ci ne sont ni compétents ni impartiaux et, que de plus, ils favorisent d’une manière outrancière leurs bons amis et bonnes amies…

A mon avis, pour pallier à ces travers, il faut simplement sélectionner ses expositions en fonction de l’accueil des exposants, de l’organisation et, bien sûr du choix de juges intègres, critère déterminant.

 Que dire de cette nouvelle présentation qui consiste à maintenir, manuellement, oui vous avez bien lu, la queue du boxer en position élevée lorsque le chien est présenté au juge. Notre chien n’aurait-il plus assez d’énergie pour se présenter de lui-même ? Veut-on faire de ce chien du 2ème groupe une carpette ?

Et puis que dire également de cette présence non autorisée, quasi continue, d’une personne, toujours la même d’ailleurs, dans les rings de jugements et, qui se permet d’aller voir un exposant ou quelquefois de s’entretenir avec le juge officiant, pendant les jugements. Que fait ce soit disant club de race pour éviter ces dérives ?

Après s’être emparé, sans vergogne, de tout le travail effectué par le BCF, pendant de nombreuses années (radios de dysplasie, examens cardiologiques, tests de caractères, épreuves d’APE, de sélection d’endurance, publications d’articles, de résultats d’expo, de travail, organisation d’expos RE et NE…), ce soit disant club de race a perdu, depuis longtemps, toute crédibilité. En effet, ses dirigeants, qui ne brillent que par leur insuffisance et incompétence à gérer correctement la race, sont bien trop occupés à régler leurs affaires personnelles et, leur promotion individuelle…, au détriment du boxer. Quelle honte !

Quant à la promotion et à l’amélioration de la race, le fait qu’elles soient entre les mains de ces tristes personnages pourrait faire pouffer de rire si ce n’étaient les conséquences dramatiques que cela engendre…pour de nombreuses années.

 

 

 

Espérons pour notre boxer, que ce soit disant club de race change son fusil d’épaule. En a-t-il la possibilité ? En est-t-il capable ? En a-t-il seulement la volonté ?

Si vous désirez faire paraître dans votre revue vos sentiment et attentes, sans aucun esprit polémique, sachez que les pages de celle-ci vous sont ouvertes.

 

N’oubliez surtout pas que chacun peut donner son avis sur un chien ou sur une exposition…même si on n’est pas juge…! et, que vos indignations et réclamations peuvent toujours être exprimées, par écrit, auprès de la Société Centrale Canine et du Ministère de l’Agriculture, avec une copie au Boxer Club de France.

 

 

 

 

Max GREGOIRE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2ème Trimestre 2011

 

 

 

 

 A vous tous

 

 

 

 

Si l’augmentation du nombre des inscriptions au Livre des Origines (LOF), toutes races confondues, pour 2010, constitue une bonne nouvelle pour le monde canin, il n’en reste pas moins que notre boxer accuse, lui,

Une baisse sensible depuis 2008 (voir tableau page 23).

 

Après de nombreux reports d’audiences dus à une procédure interminable de la part du conseil de la SCC, le dossier du BCF sera enfin plaidé, après les vacances.

Le juge de la mise en état a fixé l’examen de celui-ci au jeudi 8 septembre 2011 pour y être plaidé, à juge unique, par observation ou dépôt de dossier.

 

Je tiens à travers ce petit mot à remercier toutes celles et tous ceux qui s’investissent au quotidien et qui continuent à nous faire confiance pour que notre Association se développe et sauvegarde toutes ses valeurs.

 

Bonnes vacances avec vos boxers et si la plage où la montagne ne vous inspire pas cet été, rendez-vous dans l’arrière pays où l’air y est bon au cœur de la nature, avec une douce qualité de vie.

 

Au plaisir de vous retrouver en septembre

 

 

 

 

 

 

 

1er Trimestre 2011

 

 

 

                        Par jugement en date du 31 janvier 2011, Le Tribunal de Grande Instance de Bobigny a annulé la décision de la SCC relative à l’ interdiction de juger à Mmes afay et Pressiat. Cet acte ordonne, en autres, l’exécution

                         Provisoire du jugement.  Mesdames Lafay et Presssiat retrouvent donc immédiatement leurs fonctions de juges, même si La SCC a fait appel de ce jugement.

                       

                        En ce qui concerne le BCF, notre affaire qui devait être examinée le 10 Février 2011, jour de manifestation de mauvaise humeur des magistrats, a été renvoyée à la mie en état au 31 mars 2011.

 

 

                        Il est toutefois navrant de constater que pour faire valoir ses droits on doive ester en justice, parce que la pluralité des clubs de race n’est toujours pas mise en application. Cependant tout risque de changer

                        Dans un avenir prochain, car une étape importante vient d’être franchie en vue de la suppression du monopole des clubs de race.

 

 

                        En effet, deux procédures sont actuellement en cours :

 

 

                        La première requête a été déposée auprès du Tribunal Administratif de Montreuil, le 8 septembre 2010, devant l’inertie affichée de la SCC à revoir la rédaction de ses statuts et surtout l’article 13 de son

                        Règlement intérieur.

 

                        La seconde requête a été déposée auprès du tribunal Administratif de Paris le 27 Janvier 2011 , en direction du Ministère de l’Agriculture, la procédure initiale s’ étant heurtée à une fin de non recevoir

                        De celui-ci.

 

                       

                        Le moyen utilisé pour mettre en œuvre ces deux requêtes s’ est appuyé essentiellement sur le monopole des clubs de race imposé par les statuts de la SCC, monopole contraire aux principes élémentaires

                        Du droit à la liberté d’ association et à l’ article 12 de la Charte de Droits Fondamentaux de l’ Union Européenne.

 

 

                        Il est tout à fait loisible de penser que la pluralité des clubs de race pourrait donc devenir très prochainement une réalité. Dans ces conditions le Boxer Club de France ne pourrait que répondre présent

                        Pour reprendre la main et faire redémarrer la race boxer, bien malmenée ces derniers temps, par des personnes plus soucieuses de cultiver leur égocentrisme que de promouvoir l’intérêt de la race.

 

 

 

 

Max GRÉGOIRE

 

 

                       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4ème  Trimestre 2010

           

 

A vous tous,

 

En ce début d’année, je tiens à remercier les nombreux membres qui nous ont transmis leurs vœux, tant pour moi-même que pour notre Association, ce qui prouve, et cela est tout à fait rassurant, l’attachement des membres pour notre Club et leurs souhaits de le voir poursuivre ses actions en faveur des boxers.

 

C’est pourquoi nous ne devons pas nous laisser abuser par de fausses informations qui veulent nous faire croire qu’il n’existe qu’un seul club de race pour s’occuper de nos boxers et que ce n’est pas le Boxer Club de France.

 

A ceux qui colportent ces potins, nous ne pouvons que leur dire qu’ils sont dans l’erreur totale. De même, ils affirment pour se donner du crédit, que leurs instances sont agréées par le Ministère de l’Agriculture, ce qui est encore une fois, un mensonge de plus.

 

Et puis, la vie continue, les amateurs de notre race d’hier disparaissent mais, par bonheur, de nouveaux apparaissent. Le boxer est toujours là pour les réunir dans une commune passion.

 

Avec toute l’équipe du BCF, à vous toutes et à vous tous, ainsi qu’à ceux que vous aimez, je souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année, une excellente année 2011, et surtout beaucoup de réussite dans tous vos projets.

 

Meilleures salutations

 

Max GRÉGOIRE

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                 

 

 

                                                                                                                                                      

 

3ème Trimestre 2010

 

 

 

Quand une institution comme la Société Centrale Canine (SCC) ne récompense plus l’honnêteté ni la compétence mais qu’elle la sanctionne, la situation de la cynophilie devient extrêmement grave voire préoccupante, en France.

De plus, pour affirmer son autorité, elle s’arroge, aussi, le droit suprême de vie ou de mort de tout ce qui touche à la cynophilie.

 

Ainsi, après avoir prononcé une désaffiliation injustifiée du Boxer Club de France, dont l’affaire est toujours pendante devant les tribunaux, qu’après être intervenue abusivement, dans le fonctionnement d’autres clubs de race et de canines régionales, elle passe, sans état d’âme, à la moulinette des juges respectables et respectés par les exposants.

 

C’est ainsi que mesdames Lafay et Pressiat, juges de la race boxer en autres, viennent d’être sanctionnées pour délit de ne pas plaire à certains membres du comité de la SCC, sans autre forme de procès.

 

Et que dire de ces autres bons juges, à qui la SCC ne peut rien reprocher mais que l’on n’invite plus dans les expositions. A mon avis, ils ne sont pas assez lèche-bottes…

 

Que veut faire le comité de la SCC ? Eliminer des juges  intègres et estimés des cynophiles, qui brillent par leurs compétences, et qui font de l’ombre aux nombreux bénis oui-oui qui sont incapables de faire la différence, entre tabouret et un chien ?  Il est vrai qu’ils ont tous deux quatre pattes… 

 

Où s’arrêtera le délire de ce comité, dont chaque membre, ou presque, subit l’attrait du pouvoir, sans se soucier des petites lâchetés ; voire des gros scandales, et des dégâts irréversibles qu’il provoque dans la gestion des races canines ? …

 

Et puis, ce qui était prévisible est arrivé. Le « président » du boxer en France, et sa commissaire aux comptes, ont été écarté du comité de l’Association Technique Internationale du Boxer (ATIBOX) lors des élections. C’est vrai qu’avec la gestion catastrophique actuelle de la race boxer dans notre pays, il ne pouvait guère en être autrement.

 

Le comité du BOXER CLUB DE FRANCE et ses adhérents sont vraiment peinés et désolés qu’un tel affront soit fait à leurs Boxers, d’autant plus, faut-il le rappeler, que notre Club est à l’origine de la fondation de l’ATIBOX en 1950 à Strasbourg.

 

 

                                                                                

                                                                                

                                                                                 

 

 

 

 

 

 

2ème Trimestre 2010

 

Nous continuons de nous battre. Voir le procès verbal

 

 

 

 

1ER  Trimestre 2010

 

Permettez moi tout d’ abord de vous remercier pour les bons vœux exprimés au Boxer Club de France pour l’année nouvelle, ainsi que pour le

 Soutien moral. Cette revue dont vous allez prendre connaissance n’st que le reflet de ce que vous voulez qu’elle soit. Pour ce faire,  votre

 Contribution à l’élaboration de celle-ci est primordiale, c’est pourquoi je vous remercie d’avance de me faire parvenir toutes les informations,

 Articles, photos, questions diverses sur le boxer ou des résultats que vous souhaiteriez voir paraître dans les prochaines éditions .

 

Concernat les articles et informations de santé, il faut les considérer comme des approches destinées à sensibiliser les lecteurs et donner un

 Éclairage précis d’une situation  ou d’une urgence, mais en aucun cas, ils ne sauraient se substituer à une consultation ou à un avis d’un

 Vétérinaire qui lui seul peu prescrire  un traitement adapté et efficace.

 

La revue envoyées aux adhérents ne représente pas une contrepartie de la cotisation. Elle est surtout l’ organe de liaison et d’information

Indispensable entre les membres, mais aussi un geste d’équilibre financier pour le bon fonctionnement du Club de Race.

 

L’affaire concernant notre désaffiliation par la SCC a été plaidée fin Janvier devant la cour d’Appel de Paris. Les attendus ne seront disponibles

Qu’au début du mois d’Avril dans le meilleur des cas. Dès que l’information sera donnée, elle paraîtra sur le site internet de l’Association

 www.boxer-france.fr

 

2010 verra j’espère, le couronnement de notre action pour retrouver notre place au sein de la cynophilie, sinon il ne nous restera plus qu’à

Continuer de nous battre pour notre Boxer.

 

MAX GREGOIRE

                                                                                    

 

 

 

 

 

 

4ème  Trimestre 2009

 

 

                        C’est avec un peu de regret que je regarde l’année 2009 se terminer. On commencer tout juste à s’y habituer, et il va falloir déjà

L’abandonner. Non pas que je me réjouisse qu’elle vienne à mourir mais parce qu’elle marque aussi un anniversaire de plus depuis la création

De Notre association.

 

Un rapide tour d’horizon pour constater que notre revue fonctionne bien, avec régularité et bien sûr avec beaucoup de  passion. Il en faut de

La passion pour se remettre à la tâche chaque trimestre pour préparer un nouveau numéro. Collecter les informations, recherche les articles,

Préparer les jeux, être à l’affût des anecdotes etc.… Mais quand on a la chance d’avoir une équipe soudée avec soi, tout devient plus facile.

Malgré tout chacun de nos adhérents peut y participer comme bon lui semble.

 

Pour notre site Internet, géré par notre secrétaire, pas de problème non plus, tout fonctionne bien si j’en crois le nombre de visites enregistrées

Au cours de ces derniers mois. On y retrouve des informations claires et variées sut tout ce qui concerne le boxer.

 

Quant aux radios de dysplasie, leurs lectures sont toujours interprétées par le docteur Eric Goyenvalle de l’école vétérinaire nationale de Nantes,

Dont l’impartialité est maintenant reconnue de tous. Le Club songe et réfléchi depuis quelques temps, à la mise en place d’un protocole de 

Dépistage de la spondylose, qui sera opérationnel dès que possible.

 

Pour ce qui est des dépistages de la sténose aortique et pulmonaire, c’est le professeur Valérie Chetboul de l’école vétérinaire nationale de

Maisons-Alfort qui en assure les interprétations depuis l’année 2000, date à laquelle le protocole a été mis en place par Le BCF.

 

Concernant notre litige avec la SCC, celui-ci sera examiné par la Cour d’Appel de Paris, fin janvier/début février 2010, après avoir pu apporter, 

A notre dossier quelques pièces supplémentaires pour consolider nos demandes.

 

En cette fin d’année, je me fais une joie de vous transmettre tous mes meilleurs vœux pour les fêtes à venir et pour la nouvelle année.

 

Des vœux de santé et de bonheur, bien sûr, et que l’année 2010 soit pour vous tous et vos compagnons également, une année de satisfaction,

Une année d’amitié complice, une année de succès

 

 

 

Que Vive le bon et beau Boxer, avec le Boxer Club de France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3ème Trimestre 2009

 

 

 

Avec la fin des vacances, bien des exposants reprennent contact avec les expositions, et depuis de très nombreuses années le Boxer

Club de France les incitent à présenter leur chien en régionale et nationale d’élevage du club.

 

Si vraiment toutes les possibilités de faire connaître son boxer sont réunies dans ces manifestations, il n’en faut pas moins rester

Prudent, car chacun sait que s’il n’y a pas de chien parfait, il n’ y a pas non plus de juge parfait, et quand certains «  dérapent »

Un peu, beaucoup exagérément, par rapport au standard, soit volontairement ou par incompétence, les exposants n’acceptent plus

Les règles d’un jeu inéquitable et, de ce fait boycottent certaines de celle-ci. N’en ayons pour preuve que l’annulation de la

Régionale d’élevage de Gaillac (sud ouest) qui devait se tenir le 20/09/2009.

 

Cela permet à un juge d’écrire que : « les exposant, s’ils ne gagnent pas, invoquent l’incompétence, les règlements

De comptes dont ils se disent victime , et perdent de vue ce qui les entoure. »

 

Quelle belle phrase empreinte de mépris envers les exposants qu’il prend pour une quantité négligeable  et ignare.

Heureusement que la fatuité ne tue pas !

 

Un autre, à propos du Paris Dog Show 2009, ose écrire : « si le juge ne convenait pas aux exposants, il ne fallait pas inscrire les

Chiens… ! » et encore plus fort : «  Si l’on n’aime pas la façon de juger, d’un juge ou si l’on pense qu’il ne sera pas capable de se faire

Respecter dans son ring… on n’engage pas. »  Ce n’est pas beau tout ça  le tout servi avec beaucoup de suffisance.                                                          

 

Avec de tels propos, ces personnages semblent oublier une seule chose importante, c’est qu’ils n’existent que par la présence

Des exposants. Dans les deux cas, ils remettent leur intégrité en question, ils ne sont donc plus dignes de juger nos boxers.

 

Les exposants en ont marre que l’on veuille leur faire avaler des couleuvres, et leur faire croire qu’ils doivent prendre les enfants

Du bon dieu pour des canards sauvages.

 

 

En ce qui concerne notre affaire contre la SCC, notre plaidoirie a été déposée par notre conseil et notre avoué devant la Cour

D’Appel de Paris. Nous attendons maintenant la fixation d’une date pour le jugement que je vous ferais connaître dès que possible.

 

Pour l’avenir conservons, tous, notre optimisme et notre bonne humeur, et continuons de bien cajoler nos Boxers.

 

 

MAX GRÉGOIRE

 

 

 

 

 

2ème  Trimestre 2009

 

 

 

La Société Centrale Canine (SCC) a procédé au renouvellement partiel de son comité. 13 postes étaient à pourvoir. Deux tours de                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  scrutin, les 24 avril et 12 mai 2009, auront permis l’arrivée de six nouveaux membres au sein de cette instance cynophile française.

 

Ont été ainsi élus ou réélus :

-    Au titre des sociétés régionales : Mme Choisy, MM Dupas, Karcher , Serge Guibert (nouveau) et Thonnat.

-    Au titre des clubs spéciaux : MM Escofier (nouveau), Genidon (nouveau), Yves Guilbert (nouveau), et Lassandre, (nouveau)

-    Au titre des individuels : MM Boitard, Favre (nouveau), et Lassandre (nouveau).

 

Eme Trimestre 2009 Ces élections au comité de la SCC ont été suivies d’élections pour la composition du bureau.

 

Gérard Arthus a été réélu président. Six personnes se sont rassemblées autour de la candidature de Jean-Jacques Dupas pour s’opposer

Mais en vain, à cette réélection

Jean-Jacques Dupas n’a pas souhaité présenter sa candidature au poste de secrétaire général de ce nouveau comité.

 

Le nouveau bureau est donc constitué de la manière suivante :

 

-     Président : Gérard Arthus

-     Vice-Présidents : Christian Eymar Dauphin, Jean-Claude Métans, Jean-Paul Petitdidier, Daniel Shwarz.

-     Secrétaire Général : Michel Mottet

-     Secrétaire Général adjoint : Imre Horvath

-     Trésorier : Jean-Paul Keruel

-     Trésorier adjoint Jacques Médard-Ringuet .

 

Le Boxer Club de France félicite les nouveaux élus en espérant qu’au sein du Comité de la SCC, il puisse s’exprimer librement et appréhender

Les problèmes actuels de la cynophilie française, en toute objectivité.

 

Un petit mot à nos lecteurs pour dire que le BCF est toujours présent, dans la cynophilie, comme club de race boxer, et qu’il a déposé

Auprès de la Cour d’Appel de Paris ses conclusions dans l’affaire diligentée contre la SCC. Nous attendons la fixation d’une date,

Pour l’examen de notre dossier, mais je pense que cela aura lieu en septembre après les vacances que je vous souhaite pleine,

De tout ce qui peut vous faire plaisir.

 

 

A bientôt,

 

MAX GRÉGOIRE

 

 

 

1er Trimestre 2009

 

 

A vous tous,

 

 

Je pense que vous avez sans doute pris connaissance sur le site Internet du Club, que le Comité Directeur réuni le 21 février 2009 avait décidé de faire

Appel du jugement du TGI de Bobigny confirmant la désaffiliation du BCF aux motifs que,  celui-ci aurait manifesté son intention de se soustraire aux obligations imposées par la SCC, en l’espèce des décisions prises par la commission des litiges.

 

Or, très curieusement, ce même TGI annule la décision de la commission des litiges aux motifs qu’il n’a pas été produit de procès verbal de la réunion,

Ce qui aurait permis au BCF de prendre connaissance de la composition de cette commission et de vérifier le respect de toute la procédure.

Ce même tribunal précise, en outre, qu’il n’est pas en mesure de procéder à ce contrôle, déclare recevable les demandes du Boxer Club de France, et condamne la Société Centrale Canine aux entiers dépens.

 

En date du 5 février 2009, madame Basset qui était dans cette affaire défenderesse avec la SCC, prend acte de l’annulation des décisions de la commission des litiges, constate que des fautes de procédures patentes ont été commises par la SCC et que celle-ci ne sont pas contestables.

Elle précise également : < qu’il est paradoxal de constater que la désaffiliation est maintenue alors même que le motif de la désaffiliation est rejeté par ce                 même TGI !! >

 

Je ne suis pas juriste et ne porterais pas de jugement sur les décisions du Tribunal. Cependant, comme tous à chacun, je me pose des questions…..

 

Bien amicalement,

 

MAX GRÉGOIRE

 

 

 

 

 

 4ème trimestre 2008

 

 

Chers amis,

 

                       

 

            Après plus de deux années de procédure, j’ai le plaisir de vous annoncer que notre dossier contre la SCC a enfin été plaidé devant le TGI de Bobigny,

Le 2 Décembre 2008. Pendant les plaidoiries, j’ai croisé fort les doigts avec une pensée particulière pour vous tous, et nos boxers. Cependant, il nous faudra encore attendre les résultats des délibérés qui ont été fixé courant janvier 2009. J’ose espérer qu’ils nous seront favorables.

 

            Nos Assemblées Générales Extraordinaire et Ordinaire se sont tenues le 6 décembre 2008. J’aurais aimé y voir un peu plus de monde, mais je me réjouis du travail de qualité auquel tous les présents ont participé. Qu’ils en soient ici remerciés.

 

            Le grand temps fort aura été le réaménagement de certains points de nos statuts et règlement intérieur, dans le strict respect des adhérents et de nos chiens. C’est une bonne chose de faite, car statuts et RI dataient de juin 1985.

 

           Le bilan de la comptabilité 2007 a reçu le quitus demandé, et le budget prévisionnel approuvé, les deux à l’unanimité des participants.

 

            Un aménagement du montant de la cotisation a été effectué pour que celle-ci ne soit pas un obstacle financier, et permettre ainsi à un plus grand nombre de personnes de venir nous rejoindre et soutenir notre action ainsi que notre belle race. Pensez, dans ces conditions à faire adhérer votre conjoint, ami ou connaissance, Les modalités sont définies à l’intérieur de votre revus.

 

 

 

            Adieu 2008, laisse nous les bons souvenirs de l’année écoulée…

 

 

            Bienvenue 2009, fais en sorte que nous ayons tous la santé, la joie ainsi que le plaisir de réussir ce que nous entreprendrons tout au long de cette nouvelle année, que ce soit sur le plan familial,professionnel, mais toujours accompagnés de nos boxers qui nous sont si chers.

 

 

            A tous bonnes f^tes, avec mes meilleurs vœux.

 

 

             Max GREGOIRE

 

 

 

 

 

 

 

3ème trimestre 2008

 

Bonjour à vous tous, finies les vacances… J’espère que vous avez pu en profiter et que les batteries rechargées vont tenir jusqu’à l’été 2009.

 

 

         Tout d’abord une réponse collégiale aux adhérents qui m’ont demandé, quand paraîtrait le Livre d’élevage du BCF. Je dirais que, compte tenu de l’affaire en cours avec la SCC, le club ne dispose plus de toutes les informations nécessaires, pour une parution correcte.

 

         On pouvait lire dans les cahiers du Boxer n°82 (3ème trimestre 1993 dans le mot du président de l’époque) que le livre d’élevage est :

 

 «  un ouvrage important, plein d’informations, fruit d’un travail énorme de la commission d’élevage, outil indispensable pour un élevage digne de ce nom. »

        

         Nul doute que nos successeurs du moment auront à cœur de remettre en place ce document de travail  qu’ils ont ignoré jusqu’à ce jour . Mais ont-ils seulement la volonté et les moyens de le faire ?

 

          Puis, prenez bonne note que le Conseil d’ Etat, en date du 18 juin 2008, vient d’ annuler la directive de la Société Centrale Canine, du 8 août 2006, interdisant la présentation des chiens à oreilles coupées pour un motif médical, même si un certificat vétérinaire est produit. En tant qu’ organisme suprême, cette décision est sans recours possible, applicable immédiatement, et nul ne peut contester ou s’ opposer à cette décision.

 

         Il est donc désormais possible d’inscrire un chien à oreilles coupées dans une exposition de beauté ou un concours de travail et à fortiori aux tests de sélection du Boxer, sur la seule présentation d’un certificat vétérinaire attestant que la coupe des oreilles a été faite dans un but thérapeutique.

 

         N’oubliez pas aussi que cette revue est la vôtre et que vous pouvez participer à sa réalisation, afin de l’ améliorer par des articles de presse, de vétérinaires, d’ anecdotes, de témoignages, de faits divers, dessins d’enfants, ou de toutes choses s’ intéressant au chien et plus particulièrement à notre cher boxer

 

         Bonne lecture                                                                                                 

 

 

         MAX GREGOIRE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2ème Trimestre 2008

 

 

Guignols ou pas Guignols…

 

 

            Quelques têtes bien pensantes d’un comité, manquant sûrement de beaucoup d’humour, et ayant semé le doute et la zizanie à profusion….  Et hop ! voilà un club en stage d’affiliation qui se déchire en plusieurs morceaux,  pratiquement comme au temps de l’affaire Dreyfus.

Les «  pro- guignols et les anti- guignols » sont là, la bataille fait rage, les coups bas pleuvent et la scission  s’installe fermement au sein de ce comité, 16 mois après sa mise en stage par la SCC . Rien n’est fait pour arrêter l’hémorragie :

 

            - Démission d’un membre du Comité aussitôt élu…

 

            - Déléguée  remerciée sans autre former de procès…

 

            - Démission d’un membre presque coopté et balancé comme un malpropre…

 

            - Remplacements ou expulsions sans explication, de plusieurs délégués…

 

            - Impossibilité de mettre en place les commissions…

 

            - Agression écrite d’un juge de la SCC, membre de ce comité, contre une dame respectable, appartenant à ce même comité…

 

            - Un autre juge du même comité qui tient des propos discriminatoires envers une juge qualifiée de la SCC, de renommée                                              internationale,  afin de lui enlever sa fonction de juge formateur…

 

            - Ce même juge n’hésite pas, non plus, à se servir de prétextes futiles, pour faire

               Évincer de la fonction de juge formateur, deux autres juges qualifiés de la SCC…

 

            - Raréfaction des boxers exposés dans les régionales d’élevage et autres expositions…

 

            - Nombreux courriers adressés à la SCC, dénonçant ces dysfonctionnements …

 

            - Absence très remarquée du président au Championnat de France à Lyon ainsi qu’à

              L’ATIBOX Beauté…

 

            - Et aussi quelques milliers d’euros… évaporés des caisses….

 

D’autres démissions se profilent encore à l’horizon : adhérents, responsables divers, sans compter celle annoncée du président…. Peut-être                              déjà programmée pour les jours à venir….

Faut-il vraiment avoir le cœur bien accroché pour assister, malgré les consignes données, à tout ce déballage d’embrouilles et de bassesses, toutes plus infectes les unes que les autres.

Pourquoi rester dans un club qui continue, inlassablement à saper le moral de ses troupes et à « piper les dés »…. ?

 

Franchement, une telle association n’apporte rien  à personne, vraiment pas de quoi se fatiguer les muscles zygomatiques.

 

            Sur une note bien plus agréables, l’été est arrivé, et  avec lui les vacances, avec de belles échappées vers la mer , la montagne ou plus simplement dans nos belles campagnes françaises, du repos pour une farniente familiale, un changement de rythme avec de nouveaux paysages et plein d’autres bonnes choses.

 

            Excellentes vacances à tous, et surtout dans la précipitation du départ, n’oubliez pas vos enfants et vos boxers, qui ne demandent qu’à partager tout cela avec vous.

 

A Bientôt

 

 

Max GREGOIRE

             

 

 

 

LE MOT DU PRESIDENT

 

1er Trimestre 2008

 

Chers amis,

 

 

Tout d’abord, permettez moi  de vous adressez , au seuil de cette nouvelle année, tous mes vœux de bonheur et de santé et de vous remercier d’apporter tout votre soutien au boxer Club de France, afin que celui-ci puisse encore davantage s’épanouir dans la continuation.

 

Pour cela, nous devrons les uns et les autres nous rassembler pour faire adhérer un parent ou un ami amoureux du boxer, pour que la promotion de notre belle race soit toujours à l’honneur.

 

Depuis le 1er Novembre 2007,  a été mis en place  sur le site internet, un compteur qui mémorise que le nombre de visiteurs différents,

rendant ainsi beaucoup plus fiable l’aperçu du taux  de fréquentation réel. En  tout cas, ne manquez pas de le visiter ou le faire visiter, vous rendrez ainsi hommage à notre webmaster et aux autres personnes qui le gèrent. Les visites venant de pays étrangers sont toujours de plus en plus nombreuses, et nous ne pouvons que nous en réjouir.

 

Les chiffres sont là. Après deux mois de fonctionnement le nombre des visites atteint près de 6400 avec un taux de fréquentation remarquable de 194 pour le lundi 12 novembre et de 207 le lundi 10 décembre, la moyenne étant de 120/130/jour.

 

Mais, je me dois de porter à votre connaissance , avec un peu d’amertume, que Mme Josiane Ratton, est dans l’obligation de nous quitter, afin de se mettre en conformité avec le nouveau règlement des juges SCC.

Qu’elle soit néanmoins remerciée de toute son action au sein de notre Club, pendant ces si nombreuses années ;

 

Bien cordialement,

 

 

Max GREGOIRE